Actualités Tesla fixe la révélation de Robotaxi au 8 août

Tesla fixe la révélation de Robotaxi au 8 août

0

Tesla dévoilera son Robotaxi le 8 août, a annoncé vendredi le PDG Elon Musk.

À sa manière habituelle, Musk a fait cette annonce sur X, le site de médias sociaux dont il est propriétaire. Le message incluait la date sans plus de détails.

Selon un rapport de Reuters plus tôt dans la journée, Tesla aurait abandonné son projet de véhicules électriques abordables de 25 000 $ au profit du robotaxis, un terme désignant les véhicules autonomes partagés. Le rapport indique que le Tesla Robotaxi sera construit sur la même plate-forme que le véhicule électrique mis au rebut à 25 000 $, parfois appelé modèle 2, mais en plus petit nombre.

Tesla Robotaxi dévoilé le 8/8

– Elon Musk (@elonmusk) 5 avril 2024

Tesla a déclaré en 2022 que la plate-forme qui serait utilisée par ces véhicules pourrait coûter deux fois moins cher à fabriquer, ce qui aurait été un facteur clé pour le modèle 2 abordable.

Musk évoque périodiquement cette idée de taxis autonomes générateurs de revenus depuis 2019. À cette époque, Musk avait suggéré que Tesla fournirait l’interface et le support, en percevant des frais de 25 % ou 30 %.

Les robotaxis pourraient peut-être utiliser la technologie de charge inductive sans fil que Tesla est en train d’adopter, car cela éliminerait le besoin d’un gardien humain pour les brancher. Mais le plus important sera probablement un ensemble matériel complètement différent pour la conduite autonome, comme le Full Self de Tesla. -La fonctionnalité de conduite continue d’attirer l’attention et ne sera pas de si tôt un système permettant au conducteur de se détourner de ses responsabilités. Et l’affirmation de Musk il y a des années selon laquelle la Tesla Model 3 serait un atout appréciable en raison de ses capacités de conduite autonome ne s’est tout simplement pas concrétisée.

Prototype de voiture d’arrivée

Tesla a vendu 6 millions de véhicules électriques, mais les robotaxis pourraient constituer un tout autre défi. Des investissements massifs dans la technologie des robots-taxi et l’incapacité de rentabiliser les projections haussières pour les actionnaires sont, par exemple, en partie ce qui a écourté le mandat de l’ancien PDG de Ford, Mark Fields.

Les efforts précédents non-Tesla pour développer un véhicule électrique pour Uber n’ont abouti à rien. Tesla pourrait-il conduire Uber à la faillite ? Ou s’agit-il d’un autre projet, comme le Roadster de deuxième génération, qui sera présenté comme un concept puis lancé des années après la date de lancement initiale ?

Est-ce que cela arrivera un jour ?

Article précédentLe Québec met fin aux incitatifs à l’achat de véhicules électriques, ce qui pourrait s’avérer un test de marché
Article suivantKia maintient ses objectifs en matière de véhicules électriques mais prévoit d'améliorer sa gamme hybride
L'équipe de rédaction de Pilote-Vert.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici