Actualités Le Québec met fin aux incitatifs à l’achat de véhicules électriques, ce...

Le Québec met fin aux incitatifs à l’achat de véhicules électriques, ce qui pourrait s’avérer un test de marché

0

La province canadienne du Québec – largement considérée comme la « Californie du Canada » en ce qui concerne les véhicules électriques et la politique relative aux véhicules électriques – prévoit de mettre fin à ses incitatifs à l’achat de véhicules électriques.

Le Québec offre actuellement des incitatifs allant jusqu’à 7 000 $ pour les véhicules électriques neufs et 5 000 $ pour les nouveaux hybrides rechargeables, ainsi que jusqu’à 3 500 $ pour les véhicules électriques usagés (tous les montants sont en dollars canadiens). Mais les montants commenceront à diminuer l’année prochaine jusqu’à ce que les incitatifs soient complètement éliminés, rapporte Radio-Canada .

À compter du 1er janvier 2025, l’incitatif de 7 000 $ pour les nouveaux véhicules électriques passera à 4 000 $. Il devrait ensuite diminuer à 2 000 $ en 2026, puis disparaître complètement en 2027. L’incitatif pour les hybrides rechargeables sera réduit à 2 000 $ en 2025, à 1 000 $ en 2026 et à rien en 2027.

Volkswagen ID.4 2024

L’incitatif devait être réduit à 1 000 $ à un moment donné, mais cette transition soudaine est inattendue et pourrait affecter l’abordabilité des véhicules électriques à court terme, note la publication canadienne Electric Autonomy . C’est également une décision surprenante pour le Québec, favorable aux véhicules électriques, qui a adopté la première règle canadienne sur les véhicules zéro émission en 2016 et abrite une immense usine de batteries Northvolt actuellement en construction.

Le programme incitatif fédéral iVZE du Canada devrait également expirer en mars 2025. Ce programme contenait des exigences de prix conduisant Tesla à produire une solution de contournement pour le modèle 3 de 94 milles pour bénéficier de cette incitation.

Rendu de l’usine de batteries Northvolt Six au Québec, Canada

La suppression progressive de ces incitations pourrait constituer un test de marché pour les véhicules électriques. Un sondage du média québécois Le Journal-TVA Nouvelles (via Le Journal de Montréal ) a révélé qu’un Québécois sur quatre qui envisageait d’acheter un véhicule électrique ne le ferait plus sans incitatif. Seulement 6 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles iraient de l’avant avec leur projet d’acheter un véhicule électrique, tandis que 34 % ont déclaré qu’elles reconsidéreraient leur décision et 20 % ont déclaré qu’elles envisageraient des modèles moins chers.

Le Canada a annoncé en 2023 que toutes les ventes devraient être rechargeables ou à pile à combustible d’ici 2035 . Mais cet objectif devra apparemment être atteint sans incitations à l’achat pendant une grande partie de la montée en puissance des véhicules électriques.

Article précédentPremier essai : la Porsche Taycan 2025 réussit sa mission
Article suivantTesla fixe la révélation de Robotaxi au 8 août
L'équipe de rédaction de Pilote-Vert.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici